Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

www.belledonne-sport-nature.fr

Association Belledonne Sports Nature

Partager
Partager sur Facebook
Poster sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Inviter des participants
Référencer cette page
Surveiller
Fichiers récents
Voir aussi

Accueil «   Le blog «  

Arvillard - Saint Jean de Maurienne

Franchissement à saute-mouton de la frontière franco-sarde, entre les bornes 67 et 68.

L'idée de rallier à pieds Saint Jean de Maurienne depuis Arvillard appartient à Virginie, Mauriennaise "exilée" dans le Grésivaudan et marcheuse invétérée de notre association. La malchance a voulu qu'elle ne soit pas opérationnelle à la date prévue. Trois participants, un peu tristes de découvrir ce beau parcours sans leur copine, ont pourtant réalisé la traversée en 4 jours. Ce récit devrait la mettre en appétit pour sa future traversée !

Au total : 3673 m de dénivelée positive et négative, 38 km ; 3 nuitées, dans 2 refuges non gardés puis dans un gîte d'étape. Marche réalisée du 3 au 6 juillet 2018.

 

Journée 1 : de l'église d'Arvillard (470 m) au refuge de Claran (1829 m). +1359 m, 11 km. Etape iséroise dans le vallon du Bens, dans la vaste forêt domaniale de Sain Hugon, en rive gauche du torrent ; au-dessus de Beauvoir, on emprunte la piste forestière de Bel-Air puis le sentier du tour du pays d'Allevard, jusque dans le vallon secondaire du ruisseau de Claran. Le refuge de Claran est rustique mais confortable, avec un bassin tout proche.



Départ de l'église d'Arvillard Entre la Curtane et Beauvoir On rejoint Bel-Air Baraque de la Racine (1215 m) Sentier rejoignant le valllon de Claran

Refuge de Claran Repos "quantique" Notre "cuistot" au refuge

 

Journée 2 : du refuge de Claran au refuge du Merlet (1941 m). +828 m, -706 m, 7 km. Etape iséroise traversant le col de Claran (1956 m) et se poursuivant dans le vaste vallon du Veyton. Après une longue descente en forêt jusqu'aux abords du chalet du Planet (1250 m), s'ensuit une remontée en rive droite du torrent, avec replats et "coups de cul" (Tirequeue), halte bienvenue au barrage EDF du Carre, et enfin, cheminement paisible jusqu'à l'Aup du Pont. A 1744 m, le sentier se dirige vers le torrent du Crêt du Biais, plus à l'est. Le refuge du Merlet se découvre enfin, niché dans un écrin de verdure, à proximité immédiate du torrent. Rustique et confortable, ce chalet surplombe les vastes prairies de Périoule. 

  Départ du refuge de Claran Vers le col de Claran Au col de Claran Descente versant Veyton



Vallon du Veyton, avant la montée de Tirequeue "bulle" au barrage du Carre Vers Périoule

Immergés dans les rhododendrons ! Arrivée au refuge du Merlet Vue sur le col du Merlet

Dahl et chapatis népalais au menu ! La fine équipe des randonneurs

 

.Journée 3 : du refuge du Merlet à Saint Alban des Villards. +336 m, -1186 m, 8 km. Etape au cours de laquelle nous passons du département de l'Isère à celui de Savoie, en franchissant le col du Merlet, qui   se trouve sur le tracé de l'ancienne frontière franco-sarde, entre les bornes-frontière 67 (col de Bourbière) et 68 (col de la Croix). De bons sentiers ou pistes d'alpage rendent cette étape peu fatigante, et très belle dans la large combe du merlet orientée à l 'est pour rejoindre la vallée du Glandon. Nous passons la nuit à l'auberge du Triandou, confortable et avec une bonne table.

 



Départ pour le col du Merlet Col du Merlet

"rétro" sur le vallon du Veyton Combe du Merlet

Vers Saint Alban des Villards

 

Journée 4 : de Saint Alban des Villards à Saint Jean de Maurienne (537 m). +1081 m, -1681 m, 12 km.

Une première descente mène au torrent du Glandon, bien encaissé vers la petite centrale électrique ; un pont enjambe les eaux bouillonnantes à 855 m. Un sentier peu marqué remonte alors, plein est, le long d'une forêt dense, pour déboucher au col de Cochemin (1931 m).

Notre équipe du jour, réduite à 2, se paie le luxe de perdre le sentier et de déboucher non sans mal sur la Crête de Raverotte, au point 2039, 1 km plus au sud-ouest que le col de Cochemin ! Dans la brume légère et la fraîcheur, nos rejoignons celui-ci, et dégringolons sans peine sur le versant "du soleil", empruntant moult raccourcis (parfois style Kohlanta).

La gare SNCF de Saint Jean de Maurienne est rejointe vers 16 h30 . Le TER de 16 h 44 nous conduit à Montmélian, où notre sympathique ami et chauffeur, Daniel, nous ramène à bon port, dans notre village pierru.

  Le pont sur le torrent du Glandon Ruines du Bouchet Col de Cochemin



Le but est atteint !

 

Les beautés sur le chemin !



Beauvoir Orchis dans le vallon de Claran Hélianthème Joubarbe au col du Merlet Anémones pulsatilles après floraison Saint Alban des Villards

Gentiane jaune Gentiane Chapelle Notre Dame

Participants : Bernard, Pierre, Geneviève.